Association Vert Coquelicot – Spécial Anim’Est 2019

 

En visitant la convention Anim’Est, on ne pouvait manquer ce stand à l’entrée de la zone des exposants. Une odeur de thé, les couleurs chatoyantes de kimonos authentiques, un dépaysement immédiat. Lorsqu’on s’approche, par curiosité ou par pure soif, on ne peut éviter de se retrouver projeté dans la culture japonaise grâce à l’implication des membres de l’association Vert Coquelicot.

Mais qui sont-ils?

Irwin Muller, Nicole Huybrechts et Reiko Fuqkami, passionnés de thés, ont un jour eu l’idée de se rassembler au sein d’une association qui leur permettrait de partager leurs connaissances avec le grand public. Les variétés japonaises n’ont aucun secret pour eux, ni même ceux de Chine, moins connus mais tout aussi étonnants.

Les associations d’arts martiaux constituèrent naturellement leurs premiers partenariat mais ils se diversifièrent rapidement. Le jumelage de Nancy avec la ville de Kanazawa en 2018 leur a permis d’aborder d’autres aspects de la culture du Japon. Dorénavant, le thé ne constitue plus qu’une partie de leurs activités. Du défilé de kimonos à la calligraphie, en passant par le travail et l’étude de la céramique, Vert Coquelicot nous emmène en voyage partout où ils passent.

Une de leurs activités que nous avons découvert au cours de cette convention s’appelle le shifuku. Il s’agit de l’art d’emballer le thé dans un tissus très particulier. Nous n’avons malheureusement pas pu nous y essayer mais le projet est séduisant. D’autant plus qu’il s’agit d’une tradition importante encore grandement méconnue en Europe.

L’année dernière se trouvait justement être l’année Japon. Comment louper cette occasion?  L’association était bien sûr présente avec des défilés de kimonos qu’ils récupèrent directement du pays d’origine. La dégustation de thé, l’atelier céramique, rien ne manquait. Un vide grenier a même été organisé. Une aubaine pour les amateurs d’objets culturels et les collectionneurs.

Quelles surprises pour le futur?

Vert Coquelicot a bien évolué depuis l’association de trois amis autour de la passion du thé mais que va-t-elle devenir?

N’ayez pas peur, de nombreux événements et activités sont déjà prévus. Dimanche 8 décembre a eu lieu le rendez-vous du kimono. Au programme, un défilé de créateurs ayant travaillé des kimonos spécialement pour l’occasion, dans le décor magnifique des Grands Salons de l’Hôtel de Ville de Nancy.

Reiko Fuqkami à la cérémonie du thé 2015

En prime, le week-end du 14-15 décembre, la commémoration des 47 ronins à l’Espace Marie Bour ainsi qu’un défilé de la Saint-Nicolas sur l’eau auront lieu. Un rendez-vous à ne pas rater!

Si vous ne pouvez y assister mais que vous souhaitez découvrir l’association, vous pouvez vous inscrire à un cours d’IKEBANA. Kékeça, me direz-vous?Il s’agit de l’art floral japonais tout naturellement. Prévoyez un sécateur, un sac et laissez vous porter dans une séance d’arrangement floral dispensé par une professeure diplômée d’une grande école traditionnelle.

Nous avons de plus appris de Nicole, qui a bien voulu répondre à nos questions, qu’une activité autour des haïku, ces petits poèmes japonais de trois vers, verra bientôt le jour. Nous ne pouvons vous en dire plus, le mystère est resté entier. Il faudra suivre les actualités pour en apprendre davantage.

Ceci clôture notre dossier spécial Anim’Est 2019, n’hésitez pas à consulter les autres articles du dossier !

Site internetFacebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *