Dronarena – Un espace de drone pas comme les autres.

Dronarena est un espace et de liberté pour la pratique du drone mais pas que… Courses de karting en vue à la première personne, réalité virtuelle, stages, formations, des activités pour particuliers et/ou professionnels, il y en a globalement pour tout le monde. 

 

Logo de Dronarena Découvrir Nancy

Logo de Dronarena

 

INTRODUCTION

DN : Nous sommes avec Dronarena, représentée aujourd’hui par Stéphane Cadoret, je vous laisse vous présenter à nos lectrices et lecteurs.
SC : Je m’appelle donc Stéphane Cadoret, j’ai 25 ans et je travaille à Dronarena depuis fin septembre 2018. J’occupais essentiellement le poste d’animateur à mon arrivée et maintenant je suis responsable animation.
Je n’y connaissais strictement rien à mes débuts dans le monde des drones mais j’ai cette aisance d’animateur qui me suit plusieurs années que ce soit en associatif et en entreprise qui m’a bien aidée.

DN : Pouvez-vous nous parler de comment est né Dronarena ?
SC : Certainement. Dronarena existe depuis juillet 2017. Cela a été fondée par des associés qui avaient leur boite dans l’univers du drone de près ou de loin, CFAD, C2 Images, DBI et Dronavia. Puis tout ceci a donné cet espace de loisirs nommé Dronarena en s’installant dans ce grand hangar. Ludovic Pelletey en est le gérant actuel.

Ludovic Pelletey Stéphane Cadoret Dronarena Découvrir Nancy

Ludovic Pelletey et Stéphane Cadoret.

L’ENTREPRISE DRONARENA

DN : Dronarena est situé à l’aérodrome de Nancy-Essey, quels sont les avantages et inconvénients d’un tel positionnement ?
SC : Premièrement, les inconvénients. Déjà on est très très excentré du centre-ville de Nancy et l’accès nocturne est très restreint car le portail général de l’aérodrome ne peut plus s’ouvrir de l’extérieur après 19h00.
Toutefois, on a plusieurs avantages, on a un espace énorme, le hangar fait 1000m² pour diverses activités. A l’extérieur nous avons des terrains gigantesques mais comme c’est dehors, il y a le facteur météo à prendre en compte.

Finalement, on est très polyvalents entre nous. Vous avez besoin d’améliorer votre drone? Il y a Dronavia. Se former aux métiers autour du drone? Le CFAD. Découvrir le drone et diverses activités ? Dronarena. Découvrir et/ou se former à l’audiovisuel autour du drone? C2 Images.

Dronarena C2 Images CFAD Dronavia DBI

La communauté du drone.

DN : Effectivement c’est assez complet, d’ailleurs en parlant d’activités et formations, que proposez-vous sur place ?
SC : On va avoir du pilotage de drones sur parcours ou en course sans avoir besoin de connaître quoi que ce soit. Ainsi vous pouvez y aller les yeux fermés, le matériel ne sera pas abîmé ni rien. Il y a aussi de la conduite de karting en vue à la première personne depuis un siège avec volant/pédales (ndlr : cumulable avec un casque de réalité virtuelle). C’est une activité qui peut aller jusqu’à 4 personnes en simultané. Il y aura d’ailleurs bientôt un système de temps et de score.

Il y a aussi un espace réalité virtuelle avec un poste debout en combinant un casque et une manette dans chaque main pour profiter de plusieurs mini jeux. Le deuxième poste c’est plutôt un siège avec volant et pédales combiné à un casque de Playstation VR.

Drone Tello

Drone pour les débutants.

Par rapport aux formations, cela peut être des stages de découverte allant d’une demi-journée à une semaine complète. Le principe de ces formations est que les gens apprennent à se lancer ou à compléter leurs compétences.
De ce fait il peut y avoir tout autant de thèmes que de niveaux différents lors de ces stages.

DN : Comment cela se passe si des particuliers ou des entreprises veulent participer à une ou des activités sur place ?
SC :  En règle générale le schéma à suivre est assez simple. Premièrement, on nous contacte, on établit un devis pour X activités et en fonction du nombre des personnes. Une fois ceci accepté des deux côtés, notre équipe s’occupe de tout sur place de façon à ce que vous vous amusiez le plus possible.

Il y a des ateliers découvertes pour que les personnes prennent connaissance du matériel et une fois qu’ils ont tout testé, ils ont quartier libre pour faire ce qu’ils veulent.
Généralement le karting en vue à la première personne ressort en tête car c’est extrêmement amusant et il me semble que nous sommes les seuls à le faire dans le Grand Est.

DN : D’ailleurs, est-ce que vous faites des prestations extérieurs pour des particuliers ou entreprises ?
SC : On n’a pour l’instant pas été amenés à effectuer des prestations extérieurs pour des particuliers mais ça rentre dans nos cordes et que les conditions sont réunies, il n’y a aucune raison que cela ne se fasse pas.
Ensuite pour les entreprises, oui on a déjà été dans plusieurs salons, des centres etc. Il est vrai que notre activité à l’extérieur tourne très souvent autour du drone, mais on peut aussi déplacer les kartings comme les animations de réalité virtuelle.

LE MONDE DU DRONE

DN : Concernant l’aspect légal du pilotage de drone, qu’en pensez-vous à l’heure actuelle?
SC : Beaucoup ne sont pas au courant, beaucoup le sont mais décident de passer outre. Pour commencer, les particuliers, il faut aller sur le site géoportail, aller dans les cartes de loisirs et voir les zones où vous pouvez être autorisés à utiliser un drone. Il faut souligner que toutes les photos/vidéos prises avec un drone doit passer par un accord avec chaque personne apparaissant sur les photos/vidéos.

Pour les professionnels, il faut passer le théorique drone (possible au CFAD). Sans ce diplôme décerné par la DGAC, vous ne pouvez pas utiliser de drone de manière professionnelle.
Puis une fois ce diplôme obtenu, si vous voulez utiliser votre drone pour des vidéos/photos spécifiques, vous devez faire à chaque fois des démarches (qui doivent être acceptées bien entendu).

DN : Est-ce que à ce jour, s’acheter un drone de qualité est accessible pour des particuliers ?
SC : Tout à fait. Alors pour un drone et s’amuser chez soi, un tello à environ 100 euros suffira largement.
Ensuite pour un budget un peu plus haut il y a le DJI Mavic Air à environ 700 euros, sachant que le prix ne fait que baisser car la technologie avance vite. C’est une certaine somme mais il a d’énormes qualités comme la vidéo 4K, un temps de vol de 25 minutes, capteurs d’obstacle, une portée de 2km et il est même utilisable avec un casque de réalité virtuelle.

DN : Merci pour cette interview et bon courage à Dronarena pour son évolution !

 

Dronarena
Aérodrome Nancy-Essey
Rue Nelson Mandela
54510 Tomblaine

07.69.82.25.61
https://www.dronarena.fr
https://www.facebook.com/Dronarena/
https://twitter.com/dronarena

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *