Nancy Thermal – Retour aux sources

En passant par le parc Sainte-Marie, vous avez normalement déjà aperçu le grand bâtiment orné de plusieurs coupoles à l’ouest de celui-ci. Ce bâtiment accueille la piscine ronde, une des piscines du complexe thermal de Nancy.
Ce complexe est, au même titre que le Palais du Gouvernement (dont nous avons déjà parlé ici), classé monument historique français depuis seulement quelques mois. Pourtant, il dispose déjà d’une histoire de plus d’un siècle.

Et la source fut

Il faut remonter au début du XXe siècle, plus précisément en 1908 pour retrouver les origines de la source thermale. Un architecte est en plein forage pour rechercher une nappe phréatique. Louis Lanternier, découvre alors une source dont l’eau jaillit à 36 degrés.
Forte de son débit de 2500 L/min, cette eau semble posséder des propriétés antirhumatismales.
Lanternier souhaite alors faire de Nancy une grande ville thermale.

 

Fontaine Lanternier - Source thermale

Fontaine Lanternier – Début XXe siècle. Copyrights : Ville de Nancy

L’inauguration du centre

Durant l’année suivante, se tient alors l’exposition internationale de l’Est de la France. Cette exposition se tient principalement au parc Sainte-Marie. Forte de ses deux millions de visiteurs, elle met en lumière le futur complexe thermal.
En 1911, l’eau de cette source est même reconnue par l’Académie Nationale de Médecine pour ses propriétés thérapeutiques.
Le complexe sera, par la suite, inauguré en 1913. On y retrouve alors deux bâtiments, la piscine ronde et la grande piscine du parc. Cette dernière est alors la plus grande piscine thermale au monde.

 

Grande Piscine du Parc - Nancy Thermal

Grande Piscine du Parc – Début XXe siècle. Copyrights : Ville de Nancy

L’abandon du projet et la traversée du XXe siècle

Malheureusement, le projet va finir par être abandonné après la disparition du principal artisan du projet. En effet, Louis Lanternier meurt au front durant la Première Guerre Mondiale. De plus, les conséquences économiques liées à la guerre vont avoir raison du développement du projet.
Le centre thermal conservera donc ses deux piscines alimentées par la source.
Au cours du XXe siècle, d’autres forages seront effectués pour conserver l’accès à la source et alimenter toutes les piscines.
La grande piscine sera ensuite transformée pour répondre aux normes sportives et accueillir des compétitions. Enfin, une nouvelle piscine extérieure, nommée Louison Bobet (grand coureur cycliste français de l’après-guerre) sera aussi inaugurée en 1967.

 

Piscine Louison Bobet

Piscine Louison Bobet – 2019. Copyrights : Région Grand Est – Inventaire Général

Un retour aux sources en 2023

Le virage dans le XXIe siècle voit l’utilisation de la source réduite, celle-ci n’alimentant plus que la piscine ronde à partir de 2006.
Cependant, au début des années 2010, la métropole du Grand Nancy fait renaître l’idée d’un grand centre thermal dans la cité ducale.
Alors qu’un dossier est monté pour que les deux bâtiments déjà existants soient reconnus comme monuments historiques, le projet “Grand Nancy Thermal” est lancé. Celui-ci est censé voir la disparition de la piscine Louison Bobet au bénéfice de plusieurs bassins et la transformation du complexe en centre bien-être.
Portant sur un total de quasiment 3500 m², il permettra d’accueillir ses visiteurs pour leurs activités ludiques, sportives ou bien-être à l’horizon 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *