Yan Herbe, l’esprit créatif derrière My Angel

 

A Rainbow City, les intrigues ne cessent d’arriver.

Dan, jeune homme rêveur vivant dans la banlieue de Rainbow City, a pour voisin Tom, Policier tellement séduisant que Dan finit par tomber sous son charme.
Mais peu de choses ne se passent comme prévues, et bien qu’ils finissent par devoir se rapprocher, cela est pour une raison bien moins romantique...
Que se passe-t-il donc à Rainbow City ?

Une romance dans un univers partant dans de la fantaisie, avec une belle dose de suggestions érotiques, ça vous dit ?
Yan Herbe vous propose une visite guidée dans sa créativité.

 

 

Jaquette My Angel Jaquette My Angel

Yan Herbe, l’auteur de ‘My Angel

 

 

 

 

 

Un Barista à l’esprit créatif, Yan Herbe nous propose une BD au format Comics Américain, éditant son premier tome il y a de cela 3 ans. La passion artistique débutant rapidement dès le plus jeune âge, Yan s’exerce au dessin comme n’importe quel enfant, la passion en plus.

Mais la vie artistique ne pouvant coller avec ses besoins en grandissant, une pause de 10 ans s’installa ou cette passion resta de côté par manque de temps principalement.
Puis les tablettes graphiques apparaissent dans son champ de vision, et les idées si longtemps refoulées resurgissent et prennent vie, et cela, depuis 7 ans.

Mais si on s’y penche un peu plus, en réalité, il n’y aura pas de réelles pauses artistiques, car durant ces 10 années, Yan s’exerçait à d’autres formats, notamment la création sur du carton, montant des meubles à la sauce Herbe, mais il ne faut pas se leurrer des feuilles avec des dessins prennent moins de places que des palettes de cartons.

 

Quand Rainbow City vint à naîtreJaquette tome 4 My Angel

Un peu plus, et nous n’aurions pas le loisir de voir Dan et Tom vagabonder dans Rainbow City.
Il a fallu un moment à Yan pour trouver le courage de plancher sur ce projet, notamment suite à un ami qui, en commentant une des planches de Yan sur Facebook, lui a conseillé de se lancer dans la création d’une BD.

Mais il n’est pas si aisé de partir vers l’inconnu, quand on n’est pas toujours satisfait de ce que l’on fait. Ainsi que de cette crainte de ne pas pouvoir produire régulièrement ce qui serait nécessaire dans cette aventure. Yan garde néanmoins dans un coin de sa tête cette possibilité.

Et le déclic survint à un moment plutôt incongru, au moment de se faire tatouer, vu qu’on a quand même un peu de temps devant soi à réfléchir, ce fut à ce moment précis, pendant que les ailes apparaissent petit à petit sur Yan, que les ailes de My Angel apparaissent également dans son esprit, et que l’aventure se lance.

Enfin, l’aventure se lance pour Yan, il n’avait pas prévu ce déclic extérieur qui va nous permettre d’en profiter.

 

Tom de My AngelQuand les ailes se déploient

Revigoré d’idées et pataugeant dans ses créations de plus en plus nombreuses, on finit par se dire qu’un avis extérieur ne peut qu’aider à nous améliorer.

C’est ainsi que Yan, armé de son premier tome de My Angel, fait escale à Paris, notamment à l’établissement Les mots à la bouche, une bibliothèque reconnue à la capitale qui est axée principalement sur des contenus LGBT et, comme son nom laisse à supposer, au dialogue et à la découverte.

Après avoir fait marcher sa tablette et ses crayons pour vider son esprit, c’est face à un employé connaisseur qu’il doit se tenir… Et c’est un succès à vitesse grand V.

Non seulement My Angel est bien vue, mais il est même décidé qu’il peut garnir les étagères de la boutique. Un succès qui prend de court Yan, qui finit par se résigner… Il est temps de développer cette histoire, et de ne pas laisser mon futur public sur un unique tome.

Actuellement accompagné d’Élodie, qu’il rencontre lors de son précédent travail au Mcdonald’s, qui l’aide sur l’écriture afin que les dialogues n’échappent à personne. Depuis, 4 tomes sont en vente, et un cinquième pointe le bout de son nez, au mois de Juin 2021, mais rien n’est sûr.

 

Autodidacte, dans l’art comme dans l’édition

Et voilà, vous savez tout… Ou presque. La vie d’artiste n’est pas simple, et nous ne parlons pas que de finances, mais également de notoriété.

Souhaitant continuer dans cette aventure, mais ne se sentant pas d’être contraint à des dates voir à des retours, Yan s’occupe lui-même de l’édition de My Angel en passant par une maison d’impression, Pixart Printing , lui laissant le champ libre sur tout ce qu’il entreprend, bien qu’il serait heureux de pouvoir créer du matin jusqu’au soir.

Vous le savez désormais, My Angel n’est pas (encore) un best-seller vendu dans le monde entier en millions d’exemplaires, mais bien une œuvre rare qu’il faut savoir dénicher, et dont on peut savourer toute sa splendeur en sachant à quel point c’est unique.

En attendant de pouvoir se rendre sur la capitale pour se le procurer, vous pouvez aller voir au French Coffee Shop ses diverses planches en exposition, mais également échanger quelques mots avec Yan, qui se fera un plaisir de vous conter l’univers de My Angel en saupoudrant votre café d’un nuage de chantilly.

 

Illustration Illustration

Vous pouvez également retrouver ses divers réseaux

INSTAGRAM

FACEBOOK

 

Et si vous l’avez manqué, voici notre précédent article sur Emile Gallé

 

 

 

 

_____________________________________________________________________________________________

Consignes anti-covid

Nous vous rappelons que nous traversons une période de pandémie.
Ce faisant, souvenez-vous des gestes barrières ainsi que du port du masque (surtout dans les lieux publics).
Soucieux de votre bien-être, et afin d’enrayer la propagation du virus.

l’équipe de Découvrir Nancy 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *