Si vous passez souvent autour de la gare de Nancy (que vous soyez habitant de la ville ou bien simplement en transit), vous n’avez absolument pas pu passer à côté de l’imposante bâtisse au style particulier située en face de la tour Thiers.
On y trouve, depuis sa construction et située, aujourd’hui, entre différents commerces et bâtiments attractifs du quartier de la gare, la brasserie la plus connue de la ville, l’Excelsior.

L'Excelsior - un vestige de la Belle Époque

Le bâtiment voit le jour en 1911 sous l’impulsion de la famille Moreau, brasseurs établis à Vézelise.
Symbole vestige de la Belle Époque et de ses cafés et brasseries, il s’inscrit dans le mouvement Art nouveau, typique du début du XXe siècle et dont plusieurs autres bâtiments du même quartier font partie.

L’Excelsior deviendra plus qu’une simple brasserie, en s’imposant comme un remarquable bâtiment de l’École de Nancy (que nous avons déjà évoqué dans notre article sur Emile Gallé) grâce à son architecture et ses baies vitrées (réalisées par Jacques Gruber).
Enfin, l’immense salle de restauration ne manquera pas de vous éblouir par son mobilier, ses lustres (réalisés par Louis Majorelle) et son sol contenant une mosaïque.
Une extension est également réalisée, quelques années plus tard, sous un style Art déco.

Brasserie Excelsior
Brasserie Excelsior – XXIe siècle. Copyrights : région Grand Est - Inventaire général

Un bâtiment passé proche de la destruction...

Au cours de ses 112 ans d’existence, le bâtiment a échappé maintes fois à la destruction.
Tout d’abord, la proximité de la ville avec le front lors des guerres mondiales aurait pu sonner la fin de vie du bâtiment.
Mais après avoir échappé aux bombardements lors de la Seconde Guerre mondiale, c’est finalement par un projet urbain que l’Excelsior est passé le plus proche de sa destruction.

Dans les années 70, naît un nouveau projet de réaménagement autour de la place Adolphe Thiers. Et parmi les modifications prévues, apparaît notamment la destruction de la brasserie (moyennant l’apparition d’une guinguette directement sur la place).

Place Thiers 1930
Place Thiers - Années 1930. Copyrights : région Grand Est - Inventaire général

...Mais sauvé par un élan populaire

Alors que tout était négocié entre les propriétaires et les promoteurs du projet, l’intervention d’opposants et notamment de Maurice Rheims, spécialiste de l’Art nouveau, sauvera l’établissement (ainsi que d’autres comme la salle Poirel ou la Chambre de commerce et d’industrie).
Même si une partie du quartier fut réaménagée (disparition de la statue d’Adolphe Thiers, modification de la place du même nom), les bâtiments de l’Art nouveau furent sauvegardés.
Finalement, la tour Thiers vue le jour, mais dans une version réduite.

L’Excelsior gagnera finalement sa place définitive dans le paysage urbain de Nancy en étant classé aux monuments historiques (façades, toitures, salle de brasserie et décor) par décret le 22 juin 1976.

L'Excelsior aujourd'hui

Après différents changements de propriétaires (Stella Artois à partir des années 70, groupe Flo entre 1987 et 2016), la brasserie est aujourd’hui la propriété d’un restaurateur-investisseur local.
Vous pouvez aujourd’hui venir admirer l’intérieur et déguster des spécialités locales et des fruits de mer à chaque jour de la semaine entre 8 h 00 et 0 h 30.